· 

Angelica archangelica - Angélique officinale

Très connue comme plante condimentaire pour sa tige très aromatique confite dans le sucre et pour sa racine aux propriétés thérapeutiques dont on extrait une huile essentielle très utilisée en homéopathie, l'Angélique est également une plante bisannuelle majestueuse très ornementale qui ne passe jamais inaperçue!

Elle offre en été une spectaculaire floraison en larges ombelles de fleurs blanches, vert anis  pouvant dépasser 2 m de haut.

Sa silhouette d’un graphisme et d’une distinction rares, emblématique des jardins anglais mérite d’investir tous les recoins des jardins naturalistes et des prairies d’esprit contemporain.

Facile de culture, rustique, jamais malade, cette belle vivace éphémère ne demande qu’une seule chose : l’humidité.

Elle se plaît au soleil non-brûlant ou à la mi-ombre dans tous types de sols frais à humides, où l’angélique disperse ses graines, se régénérant par semis.

Encore peu utilisée au jardin, l'Angélique mérite pourtant d’y jouer les stars, que ce soit pour son esthétique mais aussi pour ces qualités de plante très mellifère.

 

Où planter l'Angélique?

 

La plante monte en graines à la fin de l’été, entre août et octobre de la deuxième ou troisième année se ressemant spontanément sur place avec de très bons résultats. Cependant, vous pouvez tenter de multiplier l’angélique par vous-même en sachant que c’est une méthode aléatoire et que les semis se font impérativement avec des graines bien mûres fraîchement récoltées, celles-ci perdant rapidement leurs facultés germinatives.

 

Rustique jusqu’à-15°C au moins, l’Angélique est une plante bisannuelle de culture facile et se ressèmera à vie si les conditions lui plaisent.

Elle apprécie une bonne terre de jardin à la fois riche et légèrement acide, profonde, fraîche à humide, argileuse mais non asphyxiante. Elle se cultive aussi bien au soleil non brûlant qu’à la mi-ombre, ayant toutefois une petite préférence pour les lieux ombragés. Prévoyez-lui assez d’espace par rapport aux plantes voisines et ne la déplacez plus pour lui laisser le temps de s’installer car sa floraison réclame un peu de patience !

Cette plante architecturale est une valeur sûre des massifs herbacés et des jardins flous de style prairie auxquels elle apporte un souffle poétique et une dimension structurante.

Installez-la groupée en arrière-plan d’un grand massif de vivaces estivales un peu foisonnant, dans un mixed-border dans l’esprit jardin de campagne, au potager, ou sous-bois frais ou en bordure de bassin.

 

Entretien, récolte et taille de l’Angélique

 

Très peu contraignante, cette plante demande peu d’attention une fois qu’elle est bien installée.

Elle ne supporte pas le manque d’eau, ni les sols secs : le sol doit rester frais. Les premiers printemps et étés, offrez-lui de copieux arrosages surtout en cas de sécheresse ou de fortes chaleurs.

Afin de limiter les arrosages, nous vous conseillons, à partir de fin mai, de pailler le pied avec des feuilles mortes ou du compost décomposé.

En fin d’automne ou en mars si vous voulez les garder tout l’hiver, rabattre les tiges et le feuillage sec au ras du sol. Si vous ne souhaitez pas récolter les graines ou éviter qu’elles ne se ressèment, supprimez régulièrement les fleurs avant qu’elles ne fructifient en coupant les tiges au ras du feuillage.

La plante meurt après floraison, mais vous aurez très certainement bénéficié de semis spontanés !

 

 

 

  • Famille : Apiacea
  • Période de floraison : août - septembre
  • Couleur des fleurs : vert/jaune
  • Feuillage : semi persistant
  • Exposition : ensoleillée à mi-ombragée
  • Plantation, rempotage : printemps - automne
  • Utilisation : massifs
  • Hauteur: jusqu'à 200 cm
  • Type de sol : Riche et frais
  • Acidité du sol  : neutre
  • Humidité du sol  : frais
  • Rusticité : rustique (-15°c)
  • Maladies et ravageurs : /
  • Utilisation: Plante comestible, officinale, mellifère

Angelica archangelica

Écrire commentaire

Commentaires: 0