· 

Quelles sont les alternatives aux buis

Depuis des siècles, les buis ornent nos parcs et jardins. Mais depuis quelques années ces arbustes sont décimés d'une part par certaines maladies cryptogamiques, et d'autre part par un ravageur vorace appelé "pyrale du buis". Il existe cependant des solutions de traitement ainsi que des alternatives au buis !

Une situation actuelle préoccupante

Son port compact, son feuillage persistant et bien vert, sa facilité de culture et d'entretien ont fait du buis un arbuste très apprécié au jardin. Malheureusement, depuis quelques années, l'état sanitaire général de cet arbuste ne s'améliore pas, bien au contraire.

 

Bien que certains traitements existent, il nous semble opportun de se poser les bonnes questions lors de la création de nouveaux aménagements. 

Le buis est-il encore vraiment à conseiller au vu de la situation actuelle?

 

Ci-dessous, vous trouverez plusieurs manières de lutter contre ses ravageurs, mais aussi des propositions d'alternatives végétales intéressantes au buis.


maladie du deperissement du buis

Symptômes - Cylindrocladium buxicola
Symptômes - Cylindrocladium buxicola

Facile à tailler, le buis est une des stars des haies et bordures, et de l'art topiaire.

Néanmoins, il est depuis quelques années victime de parasites et de maladies qui rendent sa culture difficile.

 

Cet arbuste est ainsi victime d'une maladie cryptogamique appelée "dépérissement du buis", causée par deux redoutables champignons: Cylindrocladium buxicola et Voluttela buxi. Ces deux champignons occasionnent un dépérissement foliaire et des dégâts sur les rameaux. Ils se propagent à grande vitesse. A plus ou moins long terme, ils peuvent entraîner la mort de l'arbuste.

 

La plante jaunit et brunit par branches entières. Dans un premier temps, les feuilles restent accrochées aux rameaux contaminés.

Dépérissement du buis
Dépérissement du buis

Cette maladie est donc due à deux champignons :

 

- Le Volutella buxi s'attaque aux racines et aux feuilles qui deviennent rapidement jaunes puis rousses, comme s'il avait été grillé.

Seuls les traitements préventifs sont fiables: choisissez des variétés de cultivars reconnus résistants.

Des traitements préventifs à la bouillie bordelaise et au purin de prêle ont montré une réelle efficacité.

 

- Le Cylindrocladium buxicola se développe surtout par temps chaud et humide. Ce champignon s'attaque quant à lui aux feuilles et aux tiges du buis. Des taches jaunes claires entourées d'un cercle rougeâtre se forment sur les jeunes feuilles. Des taches plus foncées apparaissent également sur les feuilles plus développées qui finissent par se dessécher et tomber. 

 

Conseils et traitements préventifs

 

Evitez l'arrosage par aspersion qui gardera le feuillage humide, aérez les buis, ne les taillez pas trop souvent, éliminez les branches infectées et ramassez les feuilles tombées au sol. Il estégalement important de ne pas faire d'apports excessifs d'engrais. Un buis trop bien nourri sera plus sensible aux maladies.

 

L'une des variétés les plus sensibles aux attaques est le Buxus sempervirens suffruticosa, il est donc conseillé d'éviter de planter cette variété et de la remplacer par le Buxus sempervirens arborescens, plus résistant.

 

la pyrale du buis

Chenille - Pyrale du buis
Chenille - Pyrale du buis

La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) est la chenille d'un très beau papillon nocturne originaire d'Asie qui a fait son apparition en Belgique en 2010. 

Ces chenilles très voraces font d'énormes ravages sur les buis depuis quelques années.

 

Au départ localisés, les foyers se sont rapidement étendus à quasiment tout notre territoire. La pyrale décime très rapidement le buis.

 

La partie inférieure des feuilles sur les plants atteints est couverte de fils, de toiles et/ou de petits cocons. En y regardant de plus près, on aperçoit des chenilles vert clair strié de brun avec des verrues noires. Les feuilles se nécrosent et tombent ensuite, annonçant la mort de l'arbuste.

 

Papillon - Pyrale du buis
Papillon - Pyrale du buis

 Comment limiter les dégâts:

 

- Ramasser les chenilles à la main est envisageable pour autant qu'elles soient ensuite détruites. Les chenilles ne sont pas urticantes.

- Aspergez de l'eau à haute pression sur le feuillage pour faire tomber les chenilles sur le sol. 

- Taillez les branches infestées en évitant la propagation des oeufs et chenilles de la pyrale.

 

Attention: Le spinosad et le pyrèthre sont nocifs pour les abeilles et autres insectes utiles. Pulvérisez le soir et idéalement en dehors des périodes de floraison. Préférez les produits déjà dilués et prêts à l'emploi. 

 

Quelques alternatives au buis

Certaines plantes peuvent aisément se substituer au buis dans un jardin. Pour créer une bordure, une allée, former des boules ou des topiaires. En voici quelques exemples:

Ilex crenata
Ilex crenata

Ilex crenata constitue un parfait substitut au buis. Il peut même être taillé en topiaires. Il supporte aussi bien le soleil que la mi-ombre, garde un port compact et possède un feuillage vert brillant persistant en hiver. Sa croissance est lente, il ne nécessite donc que de rares gestes de taille et sa rusticité est assez bonne (jusqu'à -15°C).

Cette plante convient aussi bien en bordures qu'en massifs ou en pots.

 

Osmanthus burkwoodii est un magnifique arbuste au feuillage persistant et à croissance rapide. En avril/mai, la plante se couvrira de petites fleurs blanches au parfum délicieux. 

De croissance rapide, celle-ci sera souvent employée pour la création de haies, de topiaires ou en sujet isolé dans un emplacement bien ensoleillé.

 

Euonymus 

Les innombrables espèces et variétés d'Euonymus (fusain) se déclinent en styles de feuillages tantôt vert uni, tantôt panaché de crèmes, de jaunes ou même de roses. Très résistant à la fois au froid, à la pollution et au vent, le fusain est vraiment le sujet idéal pour remplacer le buis. Comme lui, il se plaît indifféremment en plein soleil ou à la mi-ombre.

Taxus baccata

L'if commun est une des meilleures essences pour les haies architecturales et les topiaires car il supporte très bien la taille. Les jeunes sujets ont tendance à avoir un port pyramidal, mais sa silhouette s’arrondit ensuite.

Ses branches bien ramifiées renforcent son aspect dense.

 

Vous trouverez ci-dessous un album photo de certaines de ces alternatives.

Écrire commentaire

Commentaires: 0