· 

Bruyère commune ou vulgaire, callune

Calluna vulgaris (Ericacées)

La Calluna vulgaris est un arbrisseau à la base lignifiée, portant de nombreuses branches courtes et denses, dressées et légèrement tortueuses. Ses petites feuilles sont imbriquées les unes dans les autres. 

 

Les nombreuses petites fleurs s’épanouissent à partir de juillet sur les parties supérieures des tiges. Mellifères, celles-ci feront le bonheur de nombreux insectes pollinisateurs.

 

En plus d'être un bon couvre sol, cette plante a des propriétés télétoxique. Ce qui signifie qu'elle sécrète au niveau de ses racines une substance qui inhibe la croissance des autres végétaux. Autrement dit, elle laisse peu d'adventices germer à son pied.

 

 

 

Famille: Ericacées

 

Exposition: ensoleillée ou ombre légère

 

Type de sol: sol acide (ne supporte pas les sols calcaires

 

Utilisation: intérêt pour les insectes pollinisateurs, propriétés médicinales (infections rénales et urinaires, diurétique, dépurative

 

Hauteur:

  • feuillage: 25cm
  • fleurs: 30cm

Type de plante:  vivace arbustive, sous arbrisseau ornemental et médicinal à fleurs.

 

Rusticité: très rustique, elle supporte des températures allant jusqu'à -20°C.

 

Période de plantation: de préférence du mois d'octobre au mois d'avril, hors période de gel.

 

Floraison: d'août à octobre

 

Feuillage: persistant annuel

 

Couleurs des fleurs: blanc, mauve, pourpre, rose

 

Fruit: capsules

 

Méthode de multiplication:

  • bouturage;
  • les marcottages simples peuvent être réalisés au printemps ou en automne,
  • les graines peuvent être récupérées pour les futurs semis. Elles conservent leurs facultés germinatives pendant 3 ans.

Distance de plantation: 40cm

 

Maladies et ravageurs: résistante mais pourriture des racines en cas d'excès d'humidité et de mauvais drainage.

Les informations pour réaliser cette fiche plante ont été reprises en partie dans le guide Vers un fleurissement favorable aux pollinisateurs réalisé par l’asbl Ecowal et Mr Vereecken de l’ULB avec le soutien du SPW Wallonie environnement, du Plan Maya et du Réseau Wallonie Nature

Écrire commentaire

Commentaires: 0